Menu

Qui sommes-nous ?

Expert caviste

En décembre 1933, un certain M. Boulanger signe un bail commercial avec la SAGI. Il s’agit d’un « dépôt de vins, liqueurs, cafés en paquet et huile ». Il nomme ce commerce « Aux vins du Languedoc ».

Très rapidement, il cèdera la gérance du magasin à M et Mme Legendre.
Monsieur Legendre décède en 1939, laissant sa femme seule avec 6 enfants.
Mme Legendre, avec l’aide des siens, tiendra ce magasin, nommé entre temps « Caves du Languedoc Courcelles », jusqu’en 1970.
En mars 1970, Mme Legendre cède son affaire à M. et Mme Sécheresse et prend une retraite bien méritée. M. et Mme Sécheresse sont un jeune ménage, parents de 2 enfants : Valérie (21 mois) et Patrick (4 ans et 9 mois).

De 1970 à 2001, ils vont, petit à petit, à force de beaucoup de travail, faire des « Caves de Courcelles » un commerce réputé, tant chez les particuliers que (et c’est plus rare !) chez les professionnels de la filière vin.
Durant plus de 30 ans, leur leitmotiv aura été :

"Qualité des produits, accueil, service et prix cohérents !"

En décembre 1988, Patrick, leur fils, entre aux Caves de Courcelles en tant qu’employé caviste.
Durant 11 ans, il va apprendre le métier « sur le tas », au contact des deux meilleurs formateurs du monde : ses parents !
En octobre 1999, Patrick prend la tête de l’entreprise familiale.

Contactez-nous

Coup de coeur du moment
des Caves de Courcelles

Découvrez-le en cliquant sur le lien notre coup de coeur du moment !

Découvrez nos coup de coeur

Les horaires

Du Mardi au Samedi
de 9h30 à 12h30 et de 16h00 à 19h30
Le Dimanche
de 9h30 à 12h15

Les actualités

Découvrez l’actualité des Caves de Courcelles, ses offres, ses idées cadeaux, ses conseils...

"Aujourd’hui, j’essaie de perpétuer, au mieux, « l’œuvre » de mes parents, dans le même esprit, et toujours dans le respect complet de ma clientèle, tant au niveau de l’accueil que dans le choix des vins que je vous propose."

Consultez également :

Les Caves de Courcelles

en photos

Hommage

Durant les années noires de l’occupation, Madame Legendre fit partie de ces gens qui dirent « NON ! ».
En effet, elle faisait partie d’un réseau de résistance, chargé, entre autre, d’exfiltrer vers l’Angleterre des membres d’équipage de bombardiers ou des pilotes de chasseurs abattus au-dessus de la France.
Ainsi, un certain nombre d’aviateurs, de différents pays (Canada, Australie…), passèrent-ils plusieurs jours, voire plusieurs semaines dans la cave du magasin, juste à côté du garage souterrain, réquisitionné par les allemands !
Songez aux risques qu’a pris cette femme, veuve et mère de famille nombreuse !